Rue Chanzy Tourcoing

  • Quartier Centre Ville.
Ex Rue Neuve-du-Pouilly, cette voie urbaine aquière son nouveau nom en 1883. Elle présente quelques Maisons de maître et abrite les Ateliers Corri-Servais, ex Servais Frères dont les maisons habitatives se situent en arrière et donnent sur la rue Faidherbe, ateliers et maisons conçues par l'Architecte Charles Vollery et inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Longue de 260 mètres, reliant la rue Fidèle Lehoucq à la place de la Victoire, cette rue présente la particularité d'être intégralement empruntée par le Tramway, tout en permettant la circulation automobile quoiqu'en sens unique.




✤ ✤ ✤
Cliquez sur les photos pour les voir en diaporama plein écran.
✤ ✤ ✤




Tramway

La rue, parcourue dans son intégralité par le Tramway, relie les deux derniers arrêts de la ligne T, "Victoire" et terminus "Tourcoing Centre".

Les rails dans le sens fin vers début de la rue ; espace commercial Saint-Christophe tout au fond :

Rue Chanzy Tourcoing - Rails Tramway


La même perspective un matin de brouillard :




Depuis l'arrêt "Victoire" de la place de la Victoire, on aperçoit la rue Chanzy,
en arrière-plan ci-dessous, à l'endroit du panneau "sens interdit" :

Tramway Tourcoing - Arrêt "Victoire".


On voit ci-dessous que la rue est ouverte à la circulation automobile en sens unique et à vitesse très réduite (20km/h). 
Quand on ne connaît pas bien la ville, on peut douter que les voitures puissent s'y engager :

Rue Chanzy, Tourcoing - Tramway et Automobile.



Ici, le Tram passe devant les Ateliers Corri-Servais, ci-dessous sur la droite :

Rue Chanzy, Tourcoing - Tram, voitures, 2 roues, piétons.




Entrée de la Rue

Terminus du Tram juste derrière nous ;
les voitures peuvent donc s'engouffrer ici vers la Place de la Victoire tout au fond.  
Sur la droite, une imposante Maison de maître de style néo-gothique, bâtie en 1923 ; 
rue Fidèle Lehoucq en premier plan transerval :

Rues Fidèle Lehoucq et Chanzy, Tourcoing 2019


Le tramway arrive au terminus "Tourcoing Centre" d'où la photo est prise :

Tourcoing - Carrefour rues Chanzy et Lehoucq.




Beffroi flanc Est

Entrons dans la rue mais arrêtons-nous tout de suite et tournons-nous vers la droite, on voit alors le flanc Est du Beffroi par travers le parking du → cabinet ophtalmologique AOBEFFROI (l'immeuble cachant - dommage - la façade Est du Beffroi) :


Cet immeuble et son parking occupent la parcelle du n°2 de la rue Fidèle Lehoucq. Si cette parcelle était totalement vierge, elle pourrait constituer ici une placette dégagée permettant une meilleure mise en valeur du Beffroi, par débouchage de son flanc Est longeant la → rue des Anges. En outre la Maison de maître néo-gothique mitoyenne serait elle aussi directement exposée à la vue et contribuerait également à la mise en valeur des lieux. 

On pourrait imaginer cette petite placette en tant que square avec bancs et, pourquoi pas, une stèle évoquant le textile tourquennois puisque nous serions donc face à cette ancienne Chambre du Commerce qu'était ce Beffroi à l'origine. Ce square permettrait d'attendre les bus, le tramway et le métro, tous situés en face... Dans cette perspective d'aménagement urbain, nous raserions donc volontiers cet immeuble. De cette façon, l'hypercentre se prolongerait jusqu'ici, en jouxtant donc le → Passage Alfred Mongy, la Place Roussel, la → Place de la République et la Grand Place, toutes en enfilade, mais possédant chacune leur caractère propre.


Gros plan sur la flèche et le campanile du Beffroi depuis ce début de la rue Chanzy :

Campanil et flèche du Beffroi de Tourcoing, 2020




La Maison de maître néo-gothique

L'édifice le plus remarquable de cette rue est incontestablement la maison de maître de 1923 de style néo gothique, 
construite par l'architecte tourquennois Jean-Baptiste Maillard :


Cette maison intimidante vaut à elle seule un article spécifique pour en montrer les divers éléments → voir notre article en 24 photographies




Cabinet des avocates Cuvelier et Tran

exercent au tout début de la rue Chanzy, au n°6, ancienne Maison de maître également ; 
Centre Commercial Saint-Christophe et église Saint-Christophe en arrière-plan :





Ateliers des Frères Servais

Ces ateliers font partie intégrante du patrimoine industriel de Tourcoing, sont inscrits à l'Inventaire général du patrimoine culturel. Ils datent de 1949 et furent construits par l'achitecte Charles Vollery qui réalisa aussi les deux maisons des Frères Servais de l'autre côté du paté de maiso, rue Faidherbe :

Ateliers des Frères Servais, Tourcoing 2020

Voir notre article spécifiquement consacré aux → Ateliers des Frères Servais.




Secours Catholique

Côté impair, au n° 35, les locaux du → secours Catholique Caritas France :

Rue Chanzy, Tourcoing - Secours Catholique




Arrière du Complexe Sportif Lagrange

Gros plan sur l'arrière de la → salle de sport Lagrange,
une de ses sorties donnant sur la rue Chanzy :






Traverse de Coubertin

Au milieu de la rue, une voie piétonne, la → Traverse de Coubertin, mène à la → rue des Anges, et donne accès à l'entrée et au parking de la → Résidence HLM Clément Marot (attention le parking est en cul-de-sac : on ne peut pas rejoindre la rue des Anges en voiture par ici) :


Tourcoing - Rue Chanzy et Traverse de Coubertin.

Rue Chanzy, Traverse Coubertin et Tramway - Tourcoing
Les Tramways encore au look de "Transpole" en 2019.


Voici cette traverse sur la gauche ; 

Rue Chanzy Tourcoing - Traverse de Coubertin.


Le parking Marot est en hauteur, l'accès automobile est donc montant :



À côté, le passage piétons avec escalier au fond ;
en arrière-plan la résidence Marot (briques rouges)
et plus loin encore la résidence Ronsard (façade blanche)
dont l'autre flanc donne sur la rue des Anges :

Rue Chanzy et Traverse de Coubertin piétonnière


Voici le parking en question, surplombant la rue Chanzy
dont on aperçoit en arrière-plan derrière l'arbre les façades des n°33 au n°45 :


Vue plongeante sur le 43 rue Chanzy depuis le haut de la rampe d'accès :





Vilogia

À l'extrémité finale de la rue, l'agence Vilogia Tourcoing se trouve au n°38,
faisant angle avec la rue de Turenne partant sur la gauche ci-dessous :

Rue Chanzy - Vilogia Tourcoing.


→ Voir notre article complet sur le bailleur Vilogia Tourcoing.



Yoga O Doux Murmure

En face de Vilogia, la maison ci-dessous fait l'autre angle de la rue Chanzy avec la Place de la Victoire. cette fois. Il s'agit du centre de Yoga O Doux Murmure dont l'adresse postale est 1 place de la Victoire mais où on entre par la rue Chanzy, par la porte située en avant du panneau bleu :

Yoga O Doux Murmure, Tourcoing.

Cours de Yoga : yoga de l'énergie, yoga du dos, yoga sur chaise, yoga de maternité.



Quelques façades de maisons

Observons diverses façades de maisons en descendant la rue.

Le flanc de la Maison de maître de style Néo-Gothique et datant de 1923 :

Tourcoing Rue Chanzy - Façade maison



Façades de maisons - Rue Chanzy, Tourcoing


Une maison de maître :



Ici, encore une maison de maître, bâtie par l'architecte tourquennois Louis Philipp Joseph Croin en 1889 pour la famille Vienne-Flipo, le même architecte à qui l'on doit les églises tourquennoises du Sacré-Coeur (en collaboration avec l'architecte Charles Leroy) et de Saint-Louis dans le quartier de l'Épidème :

Maison de maître, rue Chanzy, Tourcoing 2019


Fin de la rue : 





Éléments historiques


« Rue Chanzy (général français, 1828-1883). La cour du Pouilli s'ouvrait à l'entrée de la rue Chanzy d'aujourd'hui. L'impasse Delcourt prolongeait la rue du Pouilli. Sur le point le plus haut de la rue s'élevait le manoir Motte-Clarisse encore représenté sur le cadastre de 1819. Les terres s'étendaient au loin vers l'Espierre. On arrivait au manoir par une drève. L'ensemble ne manquait pas d'allure. L'ouverture d'une rue qui aboutissait rue des Bons-Enfants (aujourd'hui rue Édouard Sasselange) fut décidée en 1863. La rue s'est prolongée depuis 1968 jusqu'au quai de Cherbourg. » (Jean Christophe, Si les rues de Tourcoing m'étaient contée, 1972, page 14)

« Chanzy (Rue). Dénommée le 26 février 1883. Autrefois rue Neuve-du-Pouilly. Commandant de la IIè de la Loire, le général Alfred Chanzy (1828-1883) gagne en notoriété au Mans pendant la guerre de 1870-1871. En 1873, il est gouverneur de l'Algérie, puis ambassadeur en Russie en 1879. » (Ravet-Anceau, Histoire et origines des rues de Tourcoing, 2007, page 61)