Stèle Matthieu Bouche St Christophe

Stèle Matthieu Bouche, église St Christophe, Tourcoing
  • Église Saint Christophe, Tourcoing.
  • Quartier Centre Ville.
Inhumé dans l'église Saint Christophe au 18è siècle, Matthieu Bouche (1640-1718) possède encore au sein de l'édifice sa pierre tombale murale de marbre blanc niellé et encadrée de pierre bleue de Tournai. 


✤ ✤ ✤
Cliquez sur les photos pour les voir en Diaporama plein écran.
✤ ✤ ✤





Le texte de la stèle :
« D.O.M. [Deo Optimo Maximo : À Dieu Très Bon, Très Grand]- Cy devant gist le corps du Sr Matthieu Bouche, fils de Jean Viuant, bourgeois marchand rentier en cette ville à son trépas, lequel a ordonné aux pauvres malades de la ditte ville plusieurs parties d'héritages à charge de faire célébrer à perpétuité dans cette paroisse une messe pour le repos de son âme toute les premiers lundis de chaque mois de l'an à la fin desquelles messes se distribueront douze pains de cincq patars la pièce à douze de ses plus pauvres parens et à leurs défauts aux pauvres ménages de la ditte paroisse, âgé de 77 ans, décédé le 5 de mars 1718. Requiescat in pace. Amen. »


Le sous-sol de l'église était jadis rempli de sépultures. "L'usage d'inhumer dans les églises même ne cessera qu'à la fin du XVIIIè siècle, un édit royal interdisant cette pratique qui remontait aux plus anciens temps" nous indique l'historien Alain Plateaux qui précise en outre que :
Alain Plateaux : « Une autre forme de souvenir d'un défunt consistait en une plaque murale, plus apte à résister à l'usure des pas et au changement du sol. Malgré cela, seule celle de Mathieu Bouche est antérieure à la Révolution et rappelle le souvenir de ce notable et de ses libéralités, gravée en 1718 dans une très belle dalle de marbre blanc niellé, encadrée de pierre bleue du Tournaisis. Le XIXè siècle ajouta celle des doyens Dubucquoy et Desbonnets, cette dernière n'existant plus. » (Chroniques tourquennoises, tome 1, page 185)



MaTThieu ou MaThieu ?


La stèle présente le prénom avec deux "T" : MATTHIEU. Mais on voit que Alain Plateaux n'en utilise qu'un seul. Un autre historien, Alain Lottin, le mentionne également dans son ouvrage ➤ "Histoire de Tourcoing" (page 115) en tant que Mathieu Bouche (avec un seul "t"). 

Époux de Marie Lepers (1910, Marcq en Baroeul - 1693, Tourcoing), fille de Jacques Lepers et de Anne Ghesquière.




Dans le porche de l'église

La stèle est accrochée à l'entrée de l'église, à côté de ➤ Sainte Rita :





Le porche de l'église abrite une autre stèle, celle de ➤ Charles François Joseph Dubucquoy :





Les dalles de la Chapelle de l'Hospice d'Havré

Il existe aussi ➤ 3 dalles funéraires, exposées sur le mur de la nef de la chapelle de l'Hospice d'Havré. Celle d'Isabeau du Bosquel, de Maximilienne de Buigne, la troisième restant inconnue à ce jour :