Jardin des Lettres

Jardin des Lettres, Tourcoing Belencontre, 2020
  • Quartier Belencontre. 

Longeant l'extrémité de l'avenue de la Fin de la Guerre, aménagé sur la friche de l'ancienne imprimerie SEBI (anciennement Établissements Tiberghien), le Jardin des Lettres encadre la Médiathèque Andrée Chedid. 

Il se prolonge en arrière de l'allée de l'Oiseau Lyre en de multiples promenades buissonnées passant par travers les 6 résidences Les Jardins de Belencontre jusqu'à l'école maternelle Édouard Branly.

Le collège Lucie Aubrac, le Complexe sportif et Culturel Eugénie Quivrin et le Centre Socioculturel Belencontre jouxtent aussi ce jardin. Bref, il s'agit tout autour de ce jardin public d'une agréable unité de vie collective située qui plus est à deux pas du périphérique tourquennois menant, à 500 mètres, à l'autoroute A22.


✤ ✤ ✤
Cliquez sur les photos pour les voir en diaporama plein écran.
✤ ✤ ✤






Le jardin commence ici, longeant l'avenue de la Fin de la Guerre sur la gauche, rue des Joyeux Vergers dans notre dos donc invisible ici, → médiathèque Chedid (voir notre article) en arrière-plan, structure culturelle qui aura sans doute inspiré le dénomination de Jardin des Lettres à cet espace vert public :

Jardin des Lettres et Médiathèque Chédid, Tourcoing 2020


Petite aire de jeu, close donc sécurisée, pour les tout petits :



Aire Jeux Enfants, Jardins des Lettres, Tourcoing 2020




Parvis des Lettres

Au centre du Jardin, la placette faisant face à l'entrée de la médiathèque se dénomme Parvis des Lettres et s'intègre au Point de Rencontre Belencontre, petit espace mémorial et convival que les habitants ont commandité afin de perpétuer l'identité historique forte de leur quartier rénové :

Parvis des Lettres, Tourcoing Belencontre, 2020


Quelques façades de briques rouges des anciens établissements Tiberghien y sont préservés :

Point de Rencontre Belencontre Tourcoing, 2020


Au fond de ce parvis, La Penseuse, une ancienne statue tourquennoise, située jadis dans le parc Clemenceau, porte son regard sur la Médiathèque :

Statue La Penseuse, Tourcoing Belencontre, 2020



Entre Chédid et Aubrac

On passe de l'autre côté de la médiathèque 
pour constater que le jardin se prolonge jusqu'au collège Aubrac et Complexe Quivrin.

Ci-dessous, la médiathèque à gauche, avenue Fin de la Guerre en arrière-plan, dont on aperçoit quelques toits de maisons :


On pivote l'appareil photo pour saisir le reste du panorama, trop large pour être capté en un seul cliché, et on découvre que le fond du Jardin des Lettres aborde en effet le Collège Lucie Aubrac et sa salle de sport, visible ici en arrière-plan. Une piste de boules est disponible :



Les collégiens de Lucie Aubrac y viennent parfois pratiquer leur séance d'EPS :





Zone de fauchages tardifs

En arrière de la médiathèque cette fois, se trouve un zone de fauchages tardifs : ce n'est pas une zone négligée par les équipes des parcs et jardins : elle traduit une orientation écolo visant à préserver de petites zones naturelles, ici et là dans Tourcoing (il y en a beaucoup), pour favoriser la biodiversité et permettre en milieu urbain l'existence d'insectes, de plantes et fleurs sauvages, qu'apprécient par exemple les abeilles :

Jardin des Lettres, fauchages tardifs, Tourcoing 2020





Résidences Les Jardins de Belencontre

Par-delà cette zone de fauchages tardifs, on rejoint le groupe des 6 Résidences baptisées → Les Jardins de Belencontre (voir notre article) que la commune a voulu être un "parc habité". Deux de ces résidences sont visibles ci-dessous, entre lesquelles se faufile une allée en buissons conduisant à l'école maternelle Édouard Branly :

Résidences Les Jardins de Belenconjtre, Tourcoing 2020


Un troisième de ces 6 immeubles, toujours entourés d'arbres et de buissons :

Résidence Belencontre Tourcoing, 2020