Chapelle Notre Dame des Malades Mouvaux

Chapelle Notre-Dame des Malades, Mouvaux 2020
  • Angle Rues de Lille et d'Isly, Mouvaux. 
  • Sur l'ancienne route reliant Tourcoing à Lille. 
  • Quartier Centre-Mirabeau. 
Unique Monument Historique classé de la commune de Mouvaux, cette petite Chapelle fut construite en 1680 par la confrérie Notre-Dame de Hal dans l'esprit Renaissance Louis XIII mais décrivant bien le style régional du XVIIè siècle. 

Elle fut restaurée fin 19è siècle par l'architecte Thibeau, sous l'impulsion et les finances de la famille Joire-Wattinne, en reconnaissance d'une grâce obtenue. 

Les mouvalloises et mouvallois y défilent en procession le 15 août, pour l'assomption (fête catholique célébrant l'enlèvement de Marie au Ciel).

Menacée de destruction en 1990, parce que trop dégradée, certains mouvallois se sont organisés en association (l'association pour la restauration de la chapelle des malades) pour financer sa restauration, un siècle après la restauration de la famille Joire-Wattinne. 

Cet édifice ressemble beaucoup à la chapelle du Lazaro de Marcq-en-Baroeul (rue du Lazaro), elle aussi classée Monument historique, en 1951. 


✤ ✤ ✤
Cliquez sur les photos pour les voir en diaporama plein écran.
✤ ✤ ✤




Les différents profils de la chapelle

De face : 
rue de Lille au premier plan transversal ; 
rue d'Isly (où sont garées les voitures) menant au Boulevard de la Marne à 250 mètres de là, à la hauteur de l'arrêt de Tramway "Triez". 

Le fronton est en triangle brisé présentant des arcs infléchis : 

Chapelle catholique Notre-Dame de Hal, Mouvaux 2020


Profil gauche : 
premier plan rue d'Isly ; à droite rue de Lille direction Tourcoing vers Lille ; 
fenêtre oeil de boeuf ovale : 



De dos : 
nous sommes sur la rue d'Isly se poursuivant par-delà la rue de Lille transversale vers la ruelle dénommée "Carrière des Près" : 



Profil droit : 
La rue de Lille direction Tourcoing ; 
fenêtre oeil de boeuf ovale identique à la première :



de 3/4 : 





Classé Monument Historique

Cet édifice a été classé Monument Historique le 1 novembre 1951. Il arbore donc le logo "Monument Historique", plaqué sur son profil gauche : 

Monument Historique Mouvaux




Le vrai nom de la chapelle

Comme on le voit sur la photo ci-dessus, on constate la présence d'une seconde plaque indiquant le nom de la Chapelle, à savoir "Notre-Dame des Malades" (de Notre-Dame de Mal), dénomination que lui reconnaît le Ministère de la Culture. Son nom n'est donc pas "Notre-Dame de Hal" comme on le rencontre parfois ici ou là sur Internet. 

L'erreur provient sans doute de ce que la confrérie de Notre-Dame de Hal serait à l'origine de sa construction en 1680. Hal est une ville de Belgique quasi limitrophe de Bruxelles. Élisabeth de Hongrie (1207-1231), reconnue sainte par l'Église catholique, aurait fait don d'une statue de la Vierge Marie à Hal. À noter qu'une autre source indique que la statue proviendrait d'un don à la confrérie au 13è siècle par Adélaïde de Hollande, fille de Florent IV comte de Hollande. 

Il s'agit, dit-on, d'une Vierge noire, Zwarte Madonna en néerlandais, réputée miraculeuse, à laquelle la commune de Hal doit beaucoup de sa célébrité, d'où probablement le nom de Notre-Dame des Malades attribué à cette chapelle mouvalloise. Cependant, il ne s'agirait pas réellement d'une Vierge noire car sa couleur noire proviendrait de l'oxydation de l'argent recouvrant partiellement le bois dont elle est constituée. Cette statue est visible dans la Basilique Saint-Martin de Hal. 




Détails architecturaux

Façade principale, au-dessus du portail : une date inscrite et une niche encastrée :



La date : 1680 donc : 



La niche encastrée, à coquille (à l'intérieur, au-dessus de la statuette), surmontée d'un panier de fleurs et de fruits. 
La statuette de la Vierge est un don en 1998 de la ville de la Halle (ou Hal), jumelle de Mouvaux :



Au dos, un monogramme IHS au centre d'une couronne de lauriers : IHS (en grec ΙΗΣ) est une translittération du nom de JESUS : on l'interpète souvent comme signifiant Iesus Hominum Salvator, c'est-à-dire Jésus Homme Sauveur, donc Jésus le Sauveur des Hommes : sous ce monogramme, on distingue un petit coeur (occurrence du Sacré-Coeur) : la couronne de lauriers était originellement attribuée aux vainqueurs des Jeux Olympiques de la Grèce antique. Le Nouveau Testament la reprend mais en tant que symbolisant la Justice, la Gloire, la Vie, que Jésus porte et nous confie : 

Monogramme IHS Chapelle ND des Malades, Mouvaux




Toiture et clocheton

La toiture est en ardoises, réhaussée d'un clocheton : 

Toiture et clocheton de la Chapelle ND des Malades, Mouvaux 2020